Mikhaïl Sakharov

 :: Visiteurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 1 Déc - 7:54
SAKHAROV
MIKHAÏL
« JE SUIS LE PIRE »
EAST

Mikhaïl… Comment vous décrire le physique de ce cerveau à patte… En outre son mètre quatre-vingt-dix et sa musculature bien dessinée sans l’être trop, c’est un gars bien normal. Enfin presque. En effet, ce grand gaillard à la peau pâle, aux cheveux blancs et aux yeux rubis possède, comme vous l’aurez très certainement compris, le gêne d’albinisme. Ce gêne, ô combien peu commun, lui viendrait du côté paternel chez qui, il semblait dormir profondément jusqu’à la conception du gamin. Tatouage sur l’épaule, le biceps et l’intérieur poignet gauche, piercing au téton droit –attention à ne pas mentionner l’existence de ce dernier face au paternel, il n’est pas encore prêt mentalement- et écarteur de petit diamètre aux oreilles voilà le gros du physique de ce cher Mikhaïl.
Un sacré caractère pour un gamin d’à peine 24 ans, à tel point qu’on pourrait croire qu’ils sont plusieurs à l’intérieur de ce crane aux dimensions pourtant normales. Le Mikhaïl de base est un grand déconneur, avec un sens de l’humour au ras des pâquerettes, une gêne quasi inexistante, et une grande gueule à faire pâlir Godzilla lui-même.  C’est un jeune homme qui positive en permanence, prenant tout à la légère, ou du moins c’est ce qu’il laisse croire.
Mikhaïl a en effet un énorme problème, il ne peut pas s’arrêter de réfléchir. Il pense plus qu’il ne devrait et surtout, plus qu’il ne voudrait. Tendez-lui une embuscade, et il aura déjà imaginé une dizaine de solutions différentes pour se sortir de là. Le seul moment où il parvient à ne pas penser, ou à se focaliser sur une seule chose, c’est lorsqu’il se retrouve en compagnie de Gabriel. Il est actuellement la seule personne sur cette foutue planète à avoir réussi à lui couper momentanément toutes capacités mentale.

A l’opposé de tout ça, Mikhaïl est une véritable machine à tuer à qui on pourrait jurer qu’il manque des émotions. Lorsqu’il a un but à atteindre, il y va jusqu’au bout, ayant été entrainé et formé dans ce seul et unique but. Un conseil si vous tenez à la vie chers amis, ne vous risquez jamais à vous mettre entre Mikhaïl Sakharov et son objectif.

Mais depuis un certain temps, il semble avoir trouvé le moyen de mettre cette facette de sa personnalité en veille comme on le ferait avec un ordinateur. Mais toute veille prend fin si on trouve le bon stimuli.
DATE DE NAISSANCE & ÂGE
16 | 07, 24 ans.
LIEU DE NAISSANCE
Doudinka, SIBÉRIE (RUSSIE)
NATIONALITÉ
Russe
MÉTIER
Multiples
FACTION
L'ORGANIZATSIYA
ORIENTATION
Gaby-sexuel
ARME(S)
Tout sert d'arme
THIS WORLD IS SPINNING AROUND
« A TROP EN SAVOIR, ON EN DEVIENT IDIOT. »
Il existe des êtres doués d'une intelligence supra normale, des génies qui possèdent entre autres la faculté d'assumer n'importe quelle identité. En 1963, les chercheurs d'une entreprise appelée « Le Centre » ont mis en isolement un de ces êtres, un jeune garçon nommé Jarod et exploitèrent son génie pour des recherches secrètes. Mais un jour le « Caméléon » leur échappa…

Cette citation réveillera chez certains d’entre vous le souvenir d’une série télévisée, mais était-ce réellement de la fiction ?
Il y a de ça 24 ans, un garçon est né en Russie avec ces étonnantes capacités. Très vite, l’enfant se démarqua du reste de ses camarades de classe, autant par son intelligence que son ingéniosité. Mais bien vite, il fut mis à l’écart par les autres enfants qui le jalousaient, l’enviaient, et se moquaient de lui, le traitant de chouchou du prof. Mikhaïl s’en fichait pas mal, aucune de leurs réflexions ne l’atteignaient. Le garçon fut assez rapidement retiré de l’école par son père, jugeant plus approprié de l’éduquer au domicile familial pour lui apprendre, dès son plus jeune âge, quelles seraient ses futures responsabilités. Il apprenait vite et bien, peut-être même trop. Vladimir avait du mal à cerner les limites de son fils, ce dernier parvenant absolument à tout faire.

Il lui fallut attendre ses 18 ans pour pouvoir faire officiellement ses débuts au sein de la mafia Russe dirigée par son père. Malgré certaines vives protestations de la part des membres les plus anciens et plus actifs, Mikhaïl prit directement la place de bras droit et successeur potentiel. A partir de ce moment, il enchaina les missions pour le compte de son père, généralement mis en duo avec sa cousine, opérant elle pour la branche Tchèque. Ils semblaient avoir été fait avec le même moule, ce qui avait le don d’impressionner et même d’effrayer. Entre eux, rares étaient les jours où ça n’explosait pas vu leur caractère respectif, mais malgré tout, ils s’adoraient.

Un jour, alors qu’ils revenaient d’une mission ayant duré plusieurs jours, ils se retrouvèrent pris au milieu d’une fusillade dans l’une des rues chaudes de la capitale. Alors que Iéléna se mettait à couvert, Mikhaïl lui, fut attiré par un corps blessé. Et alors que sa cousine pestait pour qu’il se mette à l’abri, il se dirigea vers le corps et l’emporta avec lui, déclarant seulement qu’il comptait sur elle pour les soins à apporter au blessé. Après quelques tirs bien placés, la rue retrouva son calme mortuaire et ils purent enfin reprendre le chemin du retour, accompagnés cette fois du jeune homme inconscient que l’albinos portait son épaule comme un sac à patates. Quelle ne fut pas la surprise de Vladimir en voyant son fils rentrer avec son fardeau, lui qui pourtant pouvait être un tueur de sang-froid, se révélait avoir un cœur lorsqu’un innocent se retrouvait prit entre deux feux.
Le blessé fut placé dans l’une des chambres inoccupées de la demeure, et Mikhaïl y traina de force sa cousine pour que cette dernière puisse donner les soins adéquats au jeune homme toujours à moitié conscient.

Avec cette cohabitation forcée et plusieurs menaces de finir attaché aux barreaux du lit, l’albinos avait commencé à tisser des liens avec le dénommé Gabriel qui, au bout d’une semaine, avait finalement accepté de cracher son prénom de mauvaise grâce. La balle que ce dernier avait pris dans le bras, avait mis un sacré bout de temps à complètement se soigner et pendant ce temps, Mikhaïl s’était retrouver à être aux petits soins pour son nouvel ami, ami dont il commençait à avoir du mal à imaginer le départ. Peu rassuré de le laisser repartir seul dans sa ruelle, il lui proposa de rester à ses côtés, en sécurité dans la bâtisse qui les abritait. Mais Mikhaïl, aussi intelligent qu’il pouvait être, eut beaucoup de mal à se rendre compte qu’il ressentait bien plus qu’une simple amitié envers Gabriel. C’est alors qu’il chamaillait gentiment sa petite sœur, que cette dernière lui fit remarquer l’évidence.
Les enfants de cet âge-là sont fourbes et calculateurs, et Mikhaïl peut le confirmer. Alors qu’il se rendait à la chambre de son ami pour s’occuper de lui, il surprit une conversation entre ce dernier et sa jeune sœur, alors que cette dernière clamait haut et fort qu’il était épris du jeune blessé. La porte à peine ouverte, l’albinos la referma et parti d’un pas rapide dans le long couloir désert. Mais il ne s’était pas attendu à ce que la voix de Gabriel résonne dans le couloir, lui demandant de l’attendre, de ne pas partir. Hésitant entre partir en courant et crier au blessé de retourner se coucher, il choisit une troisième option en entendant ce dernier gémir de douleur. Ni une ni deux, il fit demi-tour et alla prendre délicatement Gabriel dans ses bras pour aller le reposer en douceur sur le lit qu’il n’aurait pas dû quitter. Une fois qu’il fut correctement réinstallé, Mikhaïl fit quelque chose à laquelle son cerveau ne réfléchit pas, pour la première fois de sa vie : il se pencha et posa doucement ses lèvres sur celles de son ami.
Alors qu’il s’apprêtait à un rejet, il fut plus que surpris de sentir Gabriel le rapprocher comme il pouvait de lui. Se laissant faire, l’albinos se retrouva bien vite assis sur le bord du lit, son ami dans ses bras sans pour autant avoir quitté ses lèvres.
Cette scène, ignorée de tous fut le début d’une relation presque fusionnelle entre les deux jeunes hommes. Mais Gabriel refusait de se mêler à la mafia Russe, préférant garder sa liberté et son indépendance. Mais cette idée rendait Mikhaïl mort d’inquiétude. Alors une nuit, persuadé que de toute façon son père serait incapable de comprendre, il fit ses valises et quitta le domicile familial dans le but d’aller vivre avec celui qui était devenu son petit ami. Il mit toutefois sa mère et sa cousine au courant, qu’elles ne s’inquiètent pas de trop, et fit ce qu’il fallait afin que Vladimir ne puisse pas retrouver sa trace. Ou du moins, pas tout de suite.
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 27
Localisation : Ici et là
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmybrain.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Déc - 7:26
Nom Prénom
ft. ... de ...

Âge : ...
Situation conjugale : Célibataire, en couple, marié(e), veuf(ve), divorcé(e)
Situation familiale : Enfant unique, (demi-)frère(s), (demi-)soeur(s)
Métier/études : ...
Caractère

...

Physique

...


Histoire

L'histoire de votre personnage.

Un peu de vous

PUF : Le pseudonyme que vous utilisez habituellement
Prénom : A+B=Z
Âge : En années, pommes de terre, diamants, balais, etc...
Un peu plus de vous : Selon votre inspiration ou à la gloire des points de suspension




avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 27
Localisation : Ici et là
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmybrain.forumactif.com


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Visiteurs-