Les larmes muettes

 :: KAN'ZEN'CHOUAKU Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 5 Déc - 0:43
J’ai eu envie de croire, j’ai eu envie d’y croire, mais comme à chaque c’était pour mieux plonger dans le noir. Quoi que je fasse, quoi que je veuille, tout fini toujours par m’exploser à la figure et un jour, je ne pourrai plus le supporter. C’est dur, j’essaie que personne ne voit rien, j’essaie d’être là pour tout le monde, que tout le monde soit content, mais plus le temps passe et plus c’est moi qui disparait…
J’ai cru voir la lumière, j’ai cru que moi aussi j’y aurais droit, mais au final, c’est toi qui t’en vas, toujours plus loin, là où je peux pas t’atteindre. J’ai mal et personne ne le voit, je crie mais personne ne m’entend et un jour, ma voix se brisera comme le reste de mon être. Je voudrais disparaitre, ne jamais avoir existé, n’avoir été qu’un cauchemar dans un esprit dérangé. Mais ce que je ressens, cette douleur qui me vrille de l’intérieur me rappelle jour après jour ma putain d’existence.
Un jour, je sais qu’il sera trop tard, je sais que quand on me verra, quand on me touchera, mon corps se changera en poussière et disparaitra à jamais.

J’ai voulu être là pour toi, j’ai voulu ton bonheur au point de m’oublier, et maintenant je m’en mords les doigts, parce que tout n’était qu’illusion et maintenant je me morfonds. J’aurais un jour voulu te le dire, ce foutu truc qui me hante, ce foutu truc que j’ai sur le cœur, mais je pourrai jamais, parce que maintenant je sais que tu ne ferais que me rire au nez. Alors je vais me taire et rester à tes côtés comme je l’ai toujours fait, sourire pour cacher ma peine, rire pour cacher les larmes qui ne cessent plus de couler le long de mes joues. J’ai tellement mal que j’aimerais en mourir, si seulement tu voyais ce que ça me fait souffrir…

Je devrais m’éteindre, disparaitre, j’aurais dû ce jour-là mais pourtant, je suis toujours là et je le regrette tellement… Je suis horrible, je suis égoïste, je voulais te garder, t’avoir pour moi seule, mais je n’ai jamais eu cette chance et ne l’aurai jamais. J’ai tellement de médicaments à mes côtés, combien de fois n’ai-je pas pensé à les mélanger ? Peut-être qu’un jour je craquerai et que plus jamais je n’ouvrirai les yeux. Seras-tu triste ? J’en doute fort, tu ne remarqueras rien, seulement peut-être mon absence, ou alors seulement mon silence jusqu’à ce que la nouvelle soit rendue publique.
Plus j’y pense et plus j’en pleure, peu seront ceux attristés si je venais à disparaitre.

Ce que voulais te dire, c’est que tu as dégelé mon cœur, tu y a fais naitre un espoir avant de le broyer et moi avec. Je crois que je t’aime, plus que je le devrais, mais c’est foutu, c’est mort, comme moi à l’intérieur.

C’est con.

Je t’aime.

Mais ça restera à jamais un secret.

Comme quoi, j’étais vraiment pas faite pour ça…
Les larmes muettes
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 27
Localisation : Ici et là
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmybrain.forumactif.com


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: KAN'ZEN'CHOUAKU-