Juste le revoir

 :: KAN'ZEN'CHOUAKU Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 5 Déc - 0:21
C’était trop dur, elle n’en pouvait plus. Cette solitude, elle n’en pouvait plus, elle la rendait folle. Partis, ils étaient tous partis, ils l’avaient tous laissé derrière eux, même lui… Il était entré dans sa vie, il avait renversé tous ses principes, changé sa façon de vivre et de voir les choses, et il s’était enfuit un beau jour pour ne jamais revenir, laissant derrière lui un trou au fond de son cœur, un trou qu’elle tentait de nier du mieux qu’elle pouvaient, mais qui l’engloutissait de plus en plus, dévorant et détruisant son âme petit à petit pour ne laisser d’elle qu’une coquille vide. Si elle avait eu la tête pleine de rêves futiles, elle était à présent remplie de regrets. Elle aurait voulu faire tant de choses et lui en dire tout autant, mais elle était restée trop fière que pour le faire et aujourd’hui, alors qu’elle se faisait écraser par le poids de sa solitude, elle ne pouvait que regretter tout ça.

Elle lui en voulait d’être parti, elle lui en voulait du bien qu’il lui avait fait et du mal qu’il lui faisait actuellement, mais elle savait que plus jamais elle ne le reverrait et ça, ça créait une vive douleur au niveau de sa poitrine, comme une sorte de déchirement qu’elle ne pouvait arrêter. Si elle avait eu du souffle, elle était persuadée qu’elle serait occupée de suffoquer et d’étouffer tant la douleur était forte. Combien de fois avait-elle déjà réprimé ses larmes ? Combien de temps encore allait-elle tenir son masque en place pour faire croire que tout allait bien, alors qu’elle était dévastée, anéantie… C’était dur, trop dur, elle voulait lâcher, tout laisser tomber y compris elle-même. Mais quelque part au fond d’elle, une faible lueur d’espoir continuait de lutter contre la noirceur de son chagrin.

Par nostalgie ou pas bêtise, elle était retournée là où il avait vécu avant, là où il l’avait emmenée avec lui pour une exploration des plus étranges. Elle était retournée dans le vieux bâtiment en ruine, avait fouillé unes à unes toutes les pièces dans l’espoir d’y trouver un indice, n’importe quoi qui pourrait lui montrer qu’il était passé… Mais cette bâtisse était vide, tout comme son cœur. De ce dernier espoir vain, la flamme de son âme s’éteignit et elle se laissa glisser contre le mur à moitié effondré qui séparait la chambre du vieux salon. Elle était épuisée, pathétique et le pire de tout, c’est qu’elle s’en rendait compte. A bout de force, elle laissa enfin les larmes, qu’elle retenait depuis trop longtemps, couler de long de ses joues. Des larmes silencieuses qui pourtant contenaient une peine infinie. Elle aurait au moins aimé lui dire adieu, seulement ça. Elle se doutait que s’il était parti, c’était à cause d’elle, qu’elle n’avait pas été à la hauteur, elle ne cherchait pas à le faire revenir… a vrai dire, elle ne savait même plus ce qu’elle voulait en dehors de le revoir encore une fois. Juste une dernière fois, entendre le son de sa voix et pouvoir fermer les yeux définitivement en profitant de sa présence.

Elle se leva et sortit de la maison. Le monde des humains… Elle s’en fichait tellement à présent… Elle déambulant un long moment dans les rues, se fichant éperdument qu’on puisse la dévisager. Plus rien n’avait d’importance d’ailleurs, son allure, les regards des autres, à quoi bon ? Elle ne réagit pas plus lorsque les premiers rayons du soleil commencèrent à pointer entre les buildings, même, elle les regarda. C’était la première fois qu’elle pouvait les voir, et peu importe si sa peau commençait déjà à roussir, elle avait choisi. Elle ne ferma pas les yeux quand son corps, complètement exposé, prit feu. Elle cria pas, ne bougea pas, la douleur physique était tellement plus faible que celle de son cœur. Mais elle aurait tellement voulu le revoir avant ça.
Juste le revoir
avatar
Messages : 173
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 27
Localisation : Ici et là
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmybrain.forumactif.com


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: KAN'ZEN'CHOUAKU-